mardi 15 juillet 2014

Robe Belladone #1

Pour tout vous dire, je m'en suis vue pour la faire... A priori je n'ai pas encore le niveau intermédiaire ! Heureusement que ma super tante aux doigts d'or m'a aidé... Mais, une fois montée, je me suis rendue compte que le corsage était trop long pour ma morphologie. Du coup, comme c'était pas joli, j'ai tout démonté : fermeture éclair, corsage et ceinture pour le refaire à mes mesures.Et là, ce fut le début de mes problèmes. Plus de super tante sous la main et cette robe devait être prête pour le 5 juillet absolument, c'était ma tenue pour le mariage de ma 'tite sœur ! (cf photo ci-dessus au centre, moi, le jour de l’événement avec mon Happy Bag #1) 



Le remontage de la ceinture avec le corsage, cela a été sans trop de difficulté, je ne l'ai refait que 2 fois (les pinces et plis et côtés n'ont pas voulu se mettre bien en face du premier coup... Rien de sert de courir...), en faisant quand même un coup de ciseau sur le devant que j'ai dû repriser 'discrètement' (merci tata ! Décidément qu'est ce que je ferai sans toi ?!). Mais la fermeture !!!! Au moins 4 essais me furent nécessaire pour que tout correspondent à peu près et qu'elle soit, presque, invisible. Du coup, le tissu est abîmé dans le dos...
 
Petite technique n°1 : afin que le dos se tienne et ne baille pas, ma tante qui a plus d'un tour dans sa boîte à couture a placé un fin cordon dans la couture du losange.

Enfin, je ne suis pas trop mécontente du résultat, j'ai quand même été à 2 aiguilles de tout jeter et Henriette en a pris pour son grade ! Mais la robe est vraiment très jolie, j'adore le dos ouvert et depuis je suis devenue une pro de la pose de biais (devinez grâce à qui !). Donc, c'est sûre que j'en referai au moins une et je serai plus attentive car j'en connais les difficultés maintenant !
Petite technique n°2 : pour monter le biais sans que l'on voit les coutures (un avantage pour quelqu'un comme moi qui ne maîtrise pas toujours très bien la couture droite avec Henriette !). Il faut d'abord, poser et faufiler le biais endroit contre endroit et bord à bord puis coudre à la machine sur la marque du pli. Ensuite, on place le biais sur l'envers et plié et là, il faut coudre à la main avec des petits points qui viennent se se glisser dans la couture précédemment faite. Alors évidemment c'est plus long comme méthode mais cela donne un rendu très propre (cf ci-dessous). Je pense que je ferai un post avec des images pour expliquer tout cela plus clairement ! (technique de... bah vi, ...de ma tata of course !)
--------------------------------------------------
Robe en coton corail avec biais doré.
Modèle Belladone de Deer&Doe
Tissu et biais : Ma petite Mercerie
Fermeture INVISIBLE : Les tissus Reine (Paris 18)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire